Production d'énergie

Digestion : Après avoir été mâchée et imprégnée de salive, la nourriture descend dans notre estomac et notre intestin grêle, où elle est malaxée et soumise à l'action du suc gastrique et des enzymes digestives. Lorsque les molécules complexes ont été dissociées en molécules plus simples, celles-ci franchissent la paroi intestinale et passent dans le sang.

De la nourriture à l'énergie

La production de l'énergie que nous tirons des aliments s'effectue en quatre étapes :
Métabolisme : Les molécules nutritives qui ont franchi la paroi intestinale sont véhiculées jusqu'au foie par la circulation sanguine. Certaines y subissent une nouvelle dissociation, d'autres y sont transformées en substances pouvant être utilisées pour constituer des réserves d'énergie dans l'organisme.
Transport : Lorsque les matières nutritives ont été complètement transformées par le foie, elles se dissolvent dans le sang et sont envoyées dans toutes les parties de l'organisme qui en ont besoin.
Oxydation : C'est l'étape finale du métabolisme énergétique, au cours de laquelle la nourriture est oxydée ("brûlée" avec de l'oxygène) pour produire de l'énergie. Cette ultime opération a lieu dans les constituants de base de notre corps, les cellules, dont le nombre total s'élève à plusieurs dizaines de milliers de milliards. Chacune d'elles peut absorber les molécules nutritives et leur faire subir, grâce à l'action d'éléments catalyseurs, des transformations chimiques créant de l'énergie.
Les aliments que nous ingérons sont le carburant utilisé par notre organisme pour produire de l'énergie. Tout comme un feu nécessite du bois pour brûler, nous avons besoin de nourriture pour que notre corps continue de fonctionner. La transformation des nutriments en énergie s'opère grâce à un processus complexe, dès que nous portons les aliments à notre bouche.