La pharmacie de la mer

Les océans abritent des centaines de milliers d'espèces végétales et animales, dont le potentiel thérapeutique n'est exploré que depuis quelques dizaines d'années. plantes et animaux marins entrent déjà dans la fabrication de nombreux médicaments, tandis qu'une foule de produits pharmaceutiques d'origine marine sont à l'étude. Un traitement anticancéreux conçu à partir d'oeufs d'étoile de mer, un écran solaire puissant provenant d'une espèce de méduse, un médicament contre l'ostéoporose dérivé du corail, et bien d'autres encore.

Les huiles de poisson

Vous savez certainement qu'un régime riche en poisson gras (sardine, maquereau, saumon, thon réduit le risque de maladies cardio-vasculaires en limitant la coagulation du sang responsable de la formation de caillots sanguins et vraisemblablement, en agissant sur les taux de lipides sanguins (cholestérol et triglycérides) et sur la pression artérielle. Cela été prouvé à maintes reprises à l'issue d'études cliniques menées par des chercheurs qui avaient revelé un taux d'infractus du myocarde et de maladies artérielles particulièrement bas chez les habitants du Groenland, qui se nourrissent surtout de poissons à teneur élevée en acides gras oméga-3. D'autres effets bénéfiques ont ensuite été mis en avant, le principal étant l'action anti-inflammatoire, employée pour soulager des troubles inflammatoires tels le psoriasis, le lupus, l'eczéma, la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn. Si vous n'aimez pas le goût du poisson, ne vous privez pas de ses bienfaits pour autant : prenez des gélules d'huile de poisson.

La richesse des algues

Les algues ne servent pas seulement à envelopper les sushis et à soigner les curistes. Elles offrent un excellent apport en protéines et en fibres alimentaires, et renferment jusqu'à vingt fois plus de vitamines et de sels minéraux que les légumes traditionnels. Contrairement aux plantes terrestres, les algues sont riches en vitamines B12, laquelle peut faire défaut chez les personnes qui consomment peu ou pas d'aliments d'origine animale. C'est donc un légume intéressant pour les végétariens stricts. Les algues pourraient avoir des propriétés anticancéreuses? Le nori, par exemple, est riche en bêta-carotène précurseur de la vitamine A. Comme tous les antioxydants, ce nutriment est susceptible de neutraliser les molécules nocives que sont les radicaux libres avant qu'ils ne provoquent des dégâts sur l'ADN des cellules. Des chercheurs travaillent sur le lien possible entre la consommation d'algues au japon et la faible incidence des cancers dans ce pays.

Coup de pouce aux thyroïdes paresseuses

Tout comme le cancer, l'obésité est beaucoup plus rare au japon que dans la plupart des pays occidentaux. Selon certaines théories, ce sont les algues, omniprésentes dans la cuisine traditionnelle japonaise, qui contribueraient à stimuler le métabolisme. Les processus métabolisme sont en partie contrôlés par les hormones sécrétées par la glande thyroïde. Or une carence en iode peut être responsable d'une insuffisance thyroïdienne (hypothyroïdie) à l'origine d'une fatigue, d'une sécheresse cutanée, d'une pris de poids... Dans les pays développés, la majorité de la population consomme assez d'iode grâce au sel de table iodé. Toutefois, si votre médecin vous conseille d'augmenter votre consommation d'iode pour stimuler une thyroïde paresseuse, par exemple, vous pouvez intégrer les algues à votre régime alimentaire.

Source de l'article 1001 Remèdes maison, Séletion du Reader's Digest