Ginkgo

Culture

Le ginkgo est le dernier représentant de la plus vieille espèce d'arbre au monde (plus de 200 millions d'années), seul survivant aux changements climatiques et géologiques qui se sont opérés.

Un cerveau mieux irrigué

ginkgo
Ginkgo
Ginkgo

Les années 50 voient le début des études occidentales des possibilités médicinales de ses feuilles. Elles ont permis d'identifier plusieurs principes actifs parmi lesquels des flavonoïdes, des flavones, des acides organiques et tout particulièrement des lactones spécifiques du ginkgo, les ginkgolides et le bilobalide.

L'action du ginkgo semble résulter d'une synergie entre ces différents composants. Le ginkgo s'est révélé particulièrement efficace pour soulager des problèmes de circulation. Les actifs permettent de dilater les artères, les veines et les capillaires. Ils augmentent la micro circulation et la viscoélasticité du sang, prévenant ainsi la formation de caillots. Des études ont montré un effet significatif sur la mémoire et les facultés d'apprentissage, en augmentant la circulation au niveau cérébral et, par conséquent, l'apport en oxygène et en nutriments essentiels. Il est particulièrement recommandé pour traiter les troubles de mémoire et l'altération des fonctions cognitives liée au vieillissement. Grâce à ses effets vasodilatateurs et antioxydants et à sa capacité de diminuer l'agrégation plaquetttaire, le ginkgo occupe une place prépondérante au sein des traitements des maladies du sysème cardio-vasculaire.

Source de l'article La santé par les plantes, Dr Daniel Scimeca et Dr Max Tétau